Images en miettes
01 Déc

Images en miettes

Toutes ces images éclectiques qui reviennent avec insistance chaque fois que je lis En miettes, l’adaptation de Laura Mariani d’après Jacques ou la Soumission et Journal en miettes de Ionesco… _____ « Il y a aussi Sacha en fond de scène, laissée dans un coin. Elle est dans une boîte en plexiglas et joue avec une petite poupée. Pendant la scène qui suivra, elle écrira sur la vitre : « On ne peut m’empêcher de respirer. Ce serait me tuer que de ne pas m’aimer. »

Lire la suite »
« Ödipus der Tyrann » de Castellucci au Théâtre de la Ville : hébétude esthétique
27 Nov

« Ödipus der Tyrann » de Castellucci au Théâtre de la Ville : hébétude esthétique

Pour la deuxième année consécutive, Romeo Castellucci est invité d’honneur du Festival d’Automne. Présent régulièrement depuis 2000, il présente pour cette saison trois spectacles dans trois lieux différents : Ödipus der Tyrann d’Hölderlin, au Théâtre de la Ville, Le Metope del Partenone, à la Villette, d’après les frises du Parthénon d’Athènes, et Orestie (une comédie organique ?) à l’Odéon, reprise d’une création vieille de vingt ans, « capsule temporelle » dont l’esthétique semble différer un peu de celle que l’on connaît, mais où l’on devine la continuité des questionnements en jeu. Le premier de ces spectacles s’inscrit dans la lignée du Four Seasons Restaurant, déjà d’après Hölderlin et présenté au même endroit il y a un peu plus de trois ans : même fascination face aux images, même malaise quand la langue prend place sur scène.

Lire la suite »
« Roses » : variations scéniques d’après Shakespeare à la Bastille
16 Jan

« Roses » : variations scéniques d’après Shakespeare à la Bastille

Au Théâtre de la Bastille, la nouvelle année commence avec un spectacle de Nathalie Béasse, qui offre une très libre adaptation d’une des pièces les plus célèbres de Shakespeare, Richard III. Sans l’aborder comme un monument mais en faisant plutôt le choix de la manipuler comme un matériau, comme un objet à retourner dans tous les sens, la compagnie assume une posture humble et décomplexée face au texte, donnant à voir à partir de lui des propositions scéniques fulgurantes plutôt que le drame du tyran.

Lire la suite »
« Corbeaux ! » de Kunio Shimizu au Théâtre de la Ville : <br/> les fusils sont toujours chargés
10 Déc

« Corbeaux ! » de Kunio Shimizu au Théâtre de la Ville :
les fusils sont toujours chargés

« Corbeaux ! Nos fusils sont chargés ! » est un spectacle qui a fait date au Japon, en 1971, quand il a été créé pour la première fois à Tokyo. Devenu mythique, il a marqué l’histoire du nouveau théâtre japonais, opposé aux formes traditionnelles telles que le Nô et la Kabuki. Kunio Shimizu, l’auteur, et Yukio Ninagawa, le metteur en scène, ont recréé ce spectacle, présenté pour la première fois en France l’année dernière à la Maison de la Culture du Japon, et en cette fin d’année au Théâtre de la Ville. Même près de quarante ans plus tard, le spectacle a conservé toute sa puissance, toute sa force subversive, et il offre l’exemple rare d’un spectacle historique dont on revit le caractère révolutionnaire des années plus tard.

Lire la suite »
« Le Paysan de Paris » d’après Aragon à la MC93
17 Avr

« Le Paysan de Paris » d’après Aragon à la MC93

Entourée de deux jeunes artistes, Sarah Oppenheim propose un travail sur la part visuelle du roman de collages d’Aragon, Le Paysan de Paris. Au cours d’une flânerie dans la capitale, le regard du narrateur métamorphose la ville et ses passages, faisant surgir des images oniriques dans ses moindres recoins. Sur scène, se mêlent la littérature, la peinture, le théâtre et la vidéo pour offrir un spectacle original et poétique.

Lire la suite »
« La Belle et la Bête » d’après Mme de Villeneuve à Chaillot
28 Fév

« La Belle et la Bête » d’après Mme de Villeneuve à Chaillot

La compagnie Lemieux Pilon 4D art s’empare pour son dernier spectacle du conte mythique La Belle et la Bête. S’inspirant très librement de la version originale de Madame de Villeneuve, ils en proposent une lecture qui se veut contemporaine, tant dans la réécriture que dans la mise en œuvre scénique. Le résultat est décevant, la technique visuelle ayant monopolisé l’ardeur des artistes au détriment de tout le reste.

Lire la suite »
Marlow et Kurtz, de Conrad à Coppola
12 Avr

Marlow et Kurtz, de Conrad à Coppola

Au Cœur des ténèbres est l’un des récits les plus connus de Joseph Conrad. Longue nouvelle ou court roman, ce texte extrêmement dense élève l’histoire coloniale à un rang mythique. C’est cette dimension transcendante du récit du marin Marlow qui permet à Francis Coppola d’en transposer les éléments dans le cadre de la guerre du Vietnam dans Apocalypse Now.

Lire la suite »