La Parafe

Floriane Toussaint est agrégée de Lettres modernes et doctorante en Etudes théâtrales. Après deux mémoires de recherche sur la question de l’adaptation des romans au théâtre dans la pratique de metteurs en scène tels que Guy Cassiers, Claude Régy ou François Tanguy, elle commence en 2015 une thèse codirigée par Anne-Françoise Benhamou (ENS) et Sophie Lucet (Paris-Diderot) sur l’adaptation théâtrale des romans de Dostoïevski en France et en Europe, de Jacques Copeau à Frank Castorf.

Ses recherches l’ont amenée à participer à de nombreux événements scientifiques (colloques, séminaires, journées d’étude) et à publier plusieurs articles dans des revues universitaires ou des ouvrages collectifs. Ses contributions portent sur les multiples formes de présence du roman sur la scène contemporaine, ou prennent la forme d’enquête historiques sur le théâtre du XXe siècle.

Outre la recherche, Floriane Toussaint enseigne le français dans le secondaire. Elle est également vacataire à la Sorbonne-Nouvelle, où elle donne des cours sur les rapports du théâtre contemporain au texte à des étudiants de troisième année de licence.

Floriane Toussaint consacre également une partie de son temps à la diffusion des dramaturgies cubaines contemporaines en France. Après avoir vécu trois ans à La Havane, de 2016 à 2019, elle a initié des projets de traductions d’auteurs de théâtre cubains qui devraient voir le jour dans le courant de l’année 2021.

En parallèle de ces activités, depuis 2009, Floriane Toussaint pratique la critique théâtrale. Après avoir travaillé pour plusieurs supports, elle a créé le blog La Parafe, grâce auquel elle est invitée dans tous les théâtres de la région parisienne ainsi qu’aux différents festivals qui animent la vie théâtrale française.

Désireuse de se rapprocher encore plus de la pratique théâtrale, Floriane Toussaint a commencé en 2015 la dramaturgie, aux côtés de Laura Mariani pour la création d’En miettes. Variations autour de Ionesco, spectacle inspiré de Jacques ou la soumission et du Journal en miettes de Ionesco. Elle l’accompagne à nouveau pour l’écriture de sa nouvelle pièce, Le Jour où j’ai compris que le ciel était bleu. Elle collabore également à la création d’H2O, spectacle signé par Jeanne Bred qui mêle théâtre et musique à partir d’un texte originale de la metteuse en scène.

 

Les parafes en lien :

None found