09 Oct

« La Peste » de Camus [extrait] – l’homme confronté à un fléau

Le mot de « peste » venait d’être prononcé pour la première fois. A ce point du récit qui laisse Bernard Rieux derrière sa fenêtre, on permettra au narrateur de justifier l’incertitude et la surprise du docteur, puisque, avec des nuances, sa réaction fut celle de la plupart de nos concitoyens. Les fléaux, en effet, sont une chose commune, mais on croit difficilement aux fléaux lorsqu’ils vous tombent sur la tête. Il y a eu dans le monde autant de pestes que de guerres. Et pourtant pestes et guerres trouvent les gens toujours aussi dépourvus.

Lire la suite »
04 Sep

Le carnaval, monde à l’envers – Mikhaïl Bakhtine

Le carnaval est un spectacle sans la rampe et sans la séparation en acteurs et spectateurs. Tous ses participants sont actifs, tous communient dans l’acte carnavalesque. On ne regarde pas le carnaval, pour être exact, on ne le joue même pas, on le vit, on se plie à ses lois aussi longtemps qu’elles ont cours, menant une existence de carnaval. Celle-ci pourtant se situe en dehors des ornières habituelles, c’est en quelque sorte une « vie à l’envers », « un monde à l’envers ».

Lire la suite »
10 Déc

« En attendant Godot » mis en scène par Jean-Pierre Vincent aux Bouffes du Nord : ou en attendant la chute dans le domaine public de Beckett

Presque tout le mois de décembre, les Bouffes du Nord sont investies par Jean-Pierre Vincent, qui y présente En attendant Godot de Beckett, créé en avril à Marseille. Sans autre parti pris que d’accepter les contraintes imposées par l’auteur à la lettre et de faire entendre les résonances contemporaines du texte, il propose un spectacle frustrant par ce qu’il laisse entrevoir et qui ne peut être déployé.

Lire la suite »
29 Oct

« Peer Gynt » d’Ibsen : féérie

« Ce que j’ai écrit de plus fou ». C’est en ces termes qu’Ibsen parle de sa pièce Peer Gynt, écrite lors d’un moment de crise, alors qu’il est en exil volontaire en Italie et qu’il se trouve donc loin de son pays et loin du théâtre. Replacée dans le contexte du drame européen du XIXe siècle, cette œuvre surprend en effet par sa liberté totale à l’égard des conventions théâtrales. Mais sans pour autant être condamnée au ban des pièces injouables, elle met la scène au défi de restituer la vie extraordinaire de son personnage éponyme et de restituer sa pleine densité.

Lire la suite »
20 Sep

« Essai sur les données immédiates de la conscience », Bergson

De l’organisation des états de conscience – L’acte libre C’est de l’âme entière, en effet, que la décision libre émane ; et l’acte sera d’autant plus libre que la série dynamique à laquelle il se rattache tendra davantage à s’identifier avec le moi fondamental.

Lire la suite »
10 Avr

« Les Revenants » d’après Henrik Ibsen aux Amandiers

Au Théâtre des Amandiers, Thomas Ostermeier nous propose une mise en scène des Revenants, d’après la pièce d’Henrik Ibsen. Cette mention ainsi que celle d’adaptation, cosignée avec Olivier Cadiot, désigne la relation singulière du metteur en scène allemand aux grands classiques du théâtre européen. Dans un souci d’allégeance à l’œuvre, il procède à une légère modernisation de certains thèmes et éléments, qui a pour effet de rendre encore plus aigu le drame d’Ibsen. Entouré de formidables artistes, il monte un très beau spectacle, à la fois dramaturgique et audacieux.

Lire la suite »