Images en miettes

Toutes ces images éclectiques qui reviennent avec insistance chaque fois que je lis En miettes, l’adaptation de Laura Mariani d’après Jacques ou la Soumission et Journal en miettes de Ionesco… _____ « Il y a aussi Sacha en fond de scène, laissée dans un coin. Elle est dans une boîte en plexiglas et joue avec une petite poupée. Pendant la scène qui suivra, elle écrira sur la vitre : « On ne peut m’empêcher de respirer. Ce serait me tuer que de ne pas m’aimer. »

Lire la suite »

« Peer Gynt » d’Ibsen : féérie

« Ce que j’ai écrit de plus fou ». C’est en ces termes qu’Ibsen parle de sa pièce Peer Gynt, écrite lors d’un moment de crise, alors qu’il est en exil volontaire en Italie et qu’il se trouve donc loin de son pays et loin du théâtre. Replacée dans le contexte du drame européen du XIXe siècle, cette œuvre surprend en effet par sa liberté totale à l’égard des conventions théâtrales. Mais sans pour autant être condamnée au ban des pièces injouables, elle met la scène au défi de restituer la vie extraordinaire de son personnage éponyme et de restituer sa pleine densité.

Lire la suite »

« Les Carnets du sous-sol » de Dostoïevski [extrait]

3. Parce que, chez ceux qui savent se venger, ou qui savent se défendre, en général – comment cela se passe-t-il ? Eux, dès qu’ils sont possédés, disons par l’idée de vengeance, ils n’ont plus rien en eux que leur idée aussi longtemps qu’ils n’atteignent pas leur but.

Lire la suite »

« tu veux bien être ma dramaturge ? »

15 février 2015, un message vocal sur mon répondeur : « Oui Flo, c’est Laura, je t’appelle car j’aimerais bien qu’on se voie pour parler de mon projet Ionesco. Je suis un peu bloquée et j’aimerais avoir ton avis, te poser des questions… Dis-moi quand t’es dispo, pour qu’on prenne le temps de discuter ».

Lire la suite »

« Voir hors de nous ce qui est en nous » :
Claude Régy, passeur de Tarjei Vesaas dans « Brume de dieu »

Communication dans le cadre de la journée d’études « Langages du théâtre et de la psychanalyse », organisée le 7 février 2015 par l’Ecole doctorale « Recherches en psychanalyse et psychopathologie » de l’Université Paris-Diderot. « Voir hors de nous ce qui est en nous » :  Claude Régy, passeur de Tarjei Vesaas dans Brume de dieu

Lire la suite »

« L’Idiot » de Fiodor Dostoïevski

L’Idiot paraît pour la première sous forme de feuilleton, en 1869, dans la revue Le Courrier russe. Lors de la rédaction de cette œuvre, Dostoïevski vit en Europe suivant les recommandations de ses médecins en conséquence de ses nombreuses crises d’épilepsie, et il joue toute sa fortune dans l’espoir vain de se libérer de ses dettes. Dans ce contexte d’écriture se trouvent deux thèmes essentiels de l’œuvre, qui sont l’épilepsie, qui touche le héros du roman, et l’argent, omniprésent, qui pervertit toutes les relations nouées entre les personnages. A partir de ces deux éléments, l’auteur bâtit un drame extrêmement concentré, qui s’étend sur quelques mois seulement, au cours duquel chaque décision prise est une mise en jeu de sa propre vie.

Lire la suite »

« IDIOT ! Parce que nous aurions dû nous aimer » d’après Dostoïevski aux Amandiers

Dans le cadre du Festival d’Automne, Vincent Macaigne reprend au Théâtre de la Ville puis aux Amandiers de Nanterre Idiot !, spectacle créé en 2009. Avec une énergie aussi folle que pour son adaptation d’Hamlet, Au moins j’aurais laissé un beau cadavre, présenté en 2011 à Chaillot, le jeune metteur en scène reprend son appropriation d’une autre œuvre immense, cette fois romanesque, L’Idiot de Dostoïevski, avec un spectacle crié, hurlé, qui a autant vocation de faire réagir le spectateur que d’être fidèle à l’esprit du texte. Une très belle tension se met ainsi en place entre le désir de secouer le public, de le sortir de ses habitudes, et celui de raconter une histoire, celle du prince Mychkine.

Lire la suite »

« Les Oiseaux » de Tarjei Vesaas [extrait]

Chapitre XIV Le lendemain matin, il pensa, le cœur plein à déborder : Aujourd’hui, c’est moi et la bécasse. Comment, il ne pouvait l’expliquer. Il n’avait pas besoin d’une explication non plus. Il y avait bien des raies au-dessus de la maison – des traces de la bécasse qui était passée par ici pendant qu’il dormait cette nuit, et toutes les nuits maintenant. C’était presque un péché que de dormir.

Lire la suite »

« Les Oiseaux » de Tarjei Vesaas

Le roman de Tarjei Vesaas, Les Oiseaux, relate un été de la vie d’un jeune homme, Mattis, personnage profondément attachant qui appartient à la catégorie des idiots de la littérature. Divisée en trois parties, l’œuvre érige au rang d’événement les micro-anecdotes qui bouleversent l’âme de celui que l’on surnomme « la Houppette ». Ce récit à la loupe prend toute son ampleur par sa dimension symbolique.

Lire la suite »