Étiquette : Claude Régy

« Rêve et folie » de Georg Trakl aux Amandiers – résistance

Dans le cadre du Festival d’Automne, Claude Régy présente sa dernière création Rêve et folie au Théâtre des Amandiers de Nanterre. A plus de quatre-vingt dix ans, le metteur en scène français poursuit la quête sur le langage et sa capacité à cerner l’indicible qu’il a entreprise il y a près d’un demi-siècle. Après les […]

Lire la suite

« Voir hors de nous ce qui est en nous » :
Claude Régy, passeur de Tarjei Vesaas dans « Brume de dieu »

Communication dans le cadre de la journée d’études « Langages du théâtre et de la psychanalyse », organisée le 7 février 2015 par l’Ecole doctorale « Recherches en psychanalyse et psychopathologie » de l’Université Paris-Diderot. « Voir hors de nous ce qui est en nous » :  Claude Régy, passeur de Tarjei Vesaas dans Brume de dieu

Lire la suite

« Rester vivant » d’Yves-Noël Genod au Théâtre du Rond-Point – Spectacle sans images

Comme l’année, l’édition 2014 du Festival d’Automne touche à sa fin, et s’achève au théâtre avec une œuvre marquante d’Yves-Noël Genod, un spectacle singulier repris au Théâtre du Rond-Point après avoir été présenté sous une première forme au Off d’Avignon, à la Condition des Soies. Ce « distributeur » de poésie et de lumières comme il se […]

Lire la suite

« Intérieur » de Maurice Maeterlinck
à la Maison de la Culture du Japon –
The Sound of Silence

Après deux solos tous deux inspirés par l’œuvre du norvégien Tarjei Vesaas, Claude Régy reprend une de ses créations passées, Intérieur, d’après le drame de Maurice Maeterlinck. Sollicité par le directeur du théâtre de Shizuoka, il revient à ce spectacle vingt-neuf ans plus tard et initie des comédiens japonais à son art. On retrouve ainsi […]

Lire la suite

« La Barque le soir » d’après Tarjei Vesaas aux Ateliers Berthier

Dans le cadre du Festival d’Automne, Claude Régy présente aux Ateliers Berthier un nouveau spectacle inspiré d’un texte du Norvégien Tarjei Vesaas, intitulé La Barque le soir. Deux ans après Brume de dieu, il retrouve cet auteur dont l’écriture fait étonnamment écho à l’esthétique scénique qui lui est chère. Une nouvelle expérience sensitive particulièrement riche.

Lire la suite