Monthly Archives: novembre 2012

29 Nov

« Testament » d’après Shakespeare au Théâtre des Abbesses

Dans sa version complète, le spectacle est ainsi désigné : « Testament – préparatifs tardifs pour un renouvellement des générations, d’après Le Roi Lear de Shakespeare, concept réalisé par les She She Pop et leurs pères ». Autant d’indices qui, plutôt que de mettre sur la voie de ce qui nous attend, nous tiennent à distance d’une représentation traditionnelle de la pièce de Shakespeare. Avec ce théâtre de performance qui se questionne au moment même où il se fait, les She She Pop nous amènent à réfléchir sur les questions de l’héritage, de la transmission du pouvoir et de la vieillesse.

read more »
22 Nov

« Roméo et Juliette » de Shakespeare à Chaillot

David Bobee et sa troupe d’artistes nous offrent, au Théâtre National de Chaillot, une magnifique mise en scène de la plus célèbre des tragédies shakespearienne, Roméo et Juliette. Son éblouissante scénographie, tout en fluidité et en continuité, s’appuie sur une traduction nouvelle du texte par Pascal et Antoine Collin, remarquable par sa lisibilité. Ajouté à cela un jeune couple de comédiens parfaitement harmonieux, le spectacle rend neuves les émotions, comme si le mythe nous était resté inconnu.

read more »
18 Nov

« Sallinger » de Koltès au Théâtre 71

A l’occasion de la création d’un spectacle à Buenos Aires, Paul Desveaux et Céline Bodis décident de monter avec une troupe d’acteurs argentins la pièce de Bernard-Marie Koltès, Sallinger. Importée jusqu’au Théâtre 71, cette mise en scène prend le texte tel quel et livre ses complexités sans chercher à les élucider. Cette lecture brute, quoique bien défendue par les comédiens, relègue au spectateur le difficile travail d’interprétation de la pièce.

read more »
16 Nov

« Übü király » d’Alfred Jarry à l’Athénée

Quatre ans après une première version française, Alain Timar a repris l’an dernier au Théâtre National hongrois de Cluj le texte d’Alfred Jarry, Ubu roi. Pour ses retrouvailles avec cette pièce totalement déjantée il fait appel à des comédiens roumains survitaminés, prêts à tout pour représenter l’irreprésentable et faire retentir le rire du public de l’Athénée.

read more »
10 Nov

« Le Retour » d’Harold Pinter à l’Odéon

Pour sa première mise en scène en tant que directeur de l’Odéon, Luc Bondy a choisi la pièce d’Harold Pinter, Le Retour. Pour marquer le coup, il commande à Philippe Dijan une nouvelle traduction du texte, fait appel à des stars telles qu’Emmanuelle Seigner et Louis Garrel, et investit à proprement parler le plateau avec une scénographie qui voit grand. Ces éléments prometteurs n’assurent malheureusement pas le succès du spectacle, dont la faiblesse réside dans la lecture du texte lui-même.

read more »
07 Nov

« Les Estivants » de Maxime Gorki au Théâtre de la Bastille

Douze ans après leur premier spectacle en France, les tg STAN reviennent au Théâtre de la Bastille avec leur dernière création, dans le cadre du Festival d’Automne. Le collectif anversois s’empare cette fois de la pièce du russe Maxime Gorki, Les Estivants. Ce très beau spectacle d’un point de vue esthétique recouvre du rire et de la farce le sérieux et le tragique du texte, scindant la sensibilité du public en deux.

read more »
01 Nov

« Les Oiseaux » de Tarjei Vesaas [extrait]

Chapitre XIV Le lendemain matin, il pensa, le cœur plein à déborder : Aujourd’hui, c’est moi et la bécasse. Comment, il ne pouvait l’expliquer. Il n’avait pas besoin d’une explication non plus. Il y avait bien des raies au-dessus de la maison – des traces de la bécasse qui était passée par ici pendant qu’il dormait cette nuit, et toutes les nuits maintenant. C’était presque un péché que de dormir.

read more »
01 Nov

« Les Oiseaux » de Tarjei Vesaas

Le roman de Tarjei Vesaas, Les Oiseaux, relate un été de la vie d’un jeune homme, Mattis, personnage profondément attachant qui appartient à la catégorie des idiots de la littérature. Divisée en trois parties, l’œuvre érige au rang d’événement les micro-anecdotes qui bouleversent l’âme de celui que l’on surnomme « la Houppette ». Ce récit à la loupe prend toute son ampleur par sa dimension symbolique.

read more »