Avignon 2011 : dans les starting-blocks !

Cette année, pas de stage ni d’acolyte pour moi. A la place, je pars à la découverte d’Avignon, capter un bout DU plus grand Festival de théâtre de France. Je n’y vais que quelques jours mais j’ai prévu d’y voir un maximum de spectacles, quitte à en repartir nauséeuse.

A Avignon, il y a le In et il y a le Off. Le In, ce sont une quarantaine de spectacles dans des lieux aussi prestigieux que la cour du Palais des Papes. Les programmateurs du In font appel à des artistes contemporains dont la renommée est grandissante. Les représentations sont bondées et rassemblent tout le gratin du milieu.

Pour ma part, je vais me concentrer sur le Off. Le Off, ce sont 1 120 spectacles par jour dans près de 115 lieux ! Il faut donc noter avec attention les horaires, les durées et les lieux avant de se lancer dans un sprint débridé aux quatre coins de la ville !

J’ai entrepris hier de parcourir l’intégralité de la brochure du Off sur le site internet (http://www.avignonleoff.com) et j’ai retenu une trentaine de spectacles, du plus classique au plus audacieux !

Ce qu’il me reste à faire après cette tâche fastidieuse mais primordiale, c’est réussir à négocier avec les compagnies et avec les théâtres des invitations. Je promets un billet à toutes les compagnies que j’ai contactées par mail et reçois déjà quelques réponses. Pour le reste, il s’agira de négocier sur place avec les personnes chargées de distribuer des tracts.

L’avantage de venir en début de Festival est que tout est encore en jeu pour les compagnies. Elles attendent aussi bien le public que les programmateurs et les directeurs de salle. Un petit coup de pub n’est refusé que par les plus grands, ou les plus snobs.

Rendez-vous sur place, le jour de l’ouverture : vendredi 8 juillet !

F.