Monthly Archives: janvier 2014

20 Jan

« Mort à Venise » d’après Thomas Mann au Théâtre de la Ville

Thomas Ostermeier nous fait découvrir au Théâtre de la Ville un spectacle fulgurant, « d’après » la célèbre nouvelle de Thomas Mann, Mort à Venise. Plus qu’une adaptation, il s’agit là une libre variation scénique, au sens musical du terme, qui laisse de fait une large place à la musique et à la danse, à partir d’un matériau considéré comme connu de tous. L’expérience est extraordinairement belle et singulière.

read more »
17 Jan

« Einstein on the beach » de Bob Wilson et Philip Glass

Le célèbre opéra de Bob Wilson stt Philip Glass, Einstein on the beach, créé en 1976, a constitué une véritable rupture esthétique à l’époque de sa création. En 2014, peu après sa recréation en 2012, on peut se demander l’effet que produit ce spectacle alors que le choc est nécessairement moins grand que dans les années 1980. Si cet objet non identifiable a en effet ouvert une nouvelle ère théâtrale, il semble que ce soit dû à l’état extrêmement singulier dans lequel il plonge, à l’expérience sensorielle et perceptive qu’il propose. Mais alors que la production théâtrale en offre aujourd’hui de nombreuses, chaque fois uniques, le spectacle paraît bien être resté sans pareil, hors norme.

read more »
12 Jan

« Le Canard sauvage » d’Henrik Ibsen à la Colline

Le Canard sauvage est un drame d’Henrik Ibsen, un texte d’une telle puissance qu’il rend presque indifférente la mise en scène qui le met en œuvre. Celle de Stéphane Braunschweig, loin de s’imposer à la pièce, n’est ni une réappropriation, ni une relecture qui poserait un nouveau regard sur l’œuvre. Avec Alexandre de Dardel à la scénographie et Claude Duparfait sur scène, deux de ses collaborateurs les plus fidèles, il propose un spectacle d’une apparente neutralité, presque déroutante, dont la plus grande qualité est de laisser une large place au texte d’Ibsen.

read more »