« Les Faux-Monnayeurs » de Gide – la médaille et son revers
08 Juil

« Les Faux-Monnayeurs » de Gide – la médaille et son revers

Gide dit des Faux-Monnayeurs qu’ils sont son premier roman. Ce faisant il distingue nettement cette œuvre de ses précédentes, qualifiées de soties ou de récits. La différence majeure avec ces derniers est qu’il ne s’inspire pas cette fois de son expérience autobiographique, mais qu’il assume que son œuvre relève de la fiction. Une fiction d’autant plus sensible qu’elle joue avec les codes du romanesque pour mieux les désamorcer, qu’elle se met elle-même en scène par de multiples mises en abyme, au point que le roman en vient à tisser une réflexion sur lui-même, à une période cruciale de son évolution à l’époque moderne.

Lire la suite »
« Les Vagues » de Virginia Woolf
26 Avr

« Les Vagues » de Virginia Woolf

Virginia Woolf disait des Vagues qu’il était « le plus difficile et le plus complexe de tous [ses] livres ». Elle y met en application ses théories sur le roman, basées sur la remise en cause des principes traditionnels de narration. On n’y trouve donc ni narrateur ni intrigue, mais plutôt le côtoiement de six consciences de l’enfance à l’âge adulte. Le statut indécidable des monologues qui le composent divise la critique, mais la lecture est transcendée par la dimension poétique de l’œuvre.

Lire la suite »
« Les Vagues » d’après Virginia Woolf à la Colline
20 Sep

« Les Vagues » d’après Virginia Woolf à la Colline

Le roman de Virginia Woolf, Les Vagues, a été adapté au théâtre par Marie-Christine Soma à la Colline. Cette œuvre que l’auteur caractérise comme « le plus complexe et le plus difficile de [ses] livres » est composée des monologues de six personnages. C’est à partir de cette matière première que Soma va réaliser une prouesse dramaturgique.

Lire la suite »