La maison de Pierre Loti à Rochefort

La maison de Pierre Loti est digne de celle de Victor Hugo à Guernesey ou du Château de Montecristo de Dumas à Port-Marly. L’écrivain est avant tout un excentrique malgré une éducation protestante relativement sobre. Sa maison natale est aujourd’hui une création composite qui offre un aperçu de ses multiples facettes.

La visite commence avec le salon rouge, pièce sobre où nous sont présentées sa famille et l’histoire de la déchéance des Viaud dans la ville de Rochefort. Passé le salon de la femme qu’il a épousé pour la bienséance, Julien Viaud devient Pierre Loti et le reste de sa vie n’est qu’un pied de nez aux habitants de la ville.

A chaque pièce son ambiance et ses curiosités. La devise de l’écrivain est « Il n’y a d’urgent que le décor ». Tout est dit. Son goût pour la mise en scène est indiqué par l’immense escalier asymétrique mais aussi par sa pratique de l’éclectisme. Il associe sans peine la France, l’Espagne et la Turquie sur un même buffet en apposant des objets qu’on ne soupçonnerait pas si différents à première vue.

Au rez-de-chaussée, il a lui-même rehaussé une cheminée d’origine pour plus de majesté. L’énergumène a aussi dessiné ses propres armes que l’on retrouve sur les vitraux de la salle médiévale. Pour celle-ci, il a récupéré des murs d’église et apposé une gargouille sur la maison du voisin ! Les photos qui témoignent de la soirée inédite qui y a eu lieu montrent jusqu’où il pouvait aller dans l’extravagance.

Le visiteur n’est pas au bout de ses surprises quand il découvre la chambre de l’auteur. Prêt à découvrir de nouvelles fantaisies, il trouve au contraire une chambre monacale, baignée d’une atmosphère protestante mais non dépourvue de flacons et de nécessaire à toilette.

Enfin, pour couronner le tout, la visite s’achève déjà avec sa mosquée. Peu conforme aux préceptes de la religion musulmane qu’il admirait beaucoup, il mélange les genres comme à son habitude pour recréer une ambiance proprement orientale et exotique. Cette reconstitution est le fruit de nombreux voyages qui, mis bout à bout, équivalent à trois tours du monde.

La place qui est accordée à l’écriture dans la vie de Loti est relative face à cette pluralité. Ecrivain a succès de son vivant, contrairement à Hugo, il jouit d’une fortune relative qui autorise ces débordements. Son élection à l’Académie n’est que le fruit d’une alliance contre Zola et ses pairs l’estiment peu.

Les fantaisies de l’individu sont telles que près de 50 000 objets restent à montrer au public. Pour cela, des travaux de consolidation des fondations et de réaménagement des pièces sont prévus pour une durée de 10 ans ! Autant profiter dès à présent la visite en attendant d’en découvrir plus.

F.