Les Rencontres d’Arles

Arles, la ville de Van Gogh, est aussi la ville de la photographie l’été ! Les Rencontres d’Arles, ce sont de nombreuses expositions aux thèmes variés dans des lieux originaux.

Dans l’Eglise Sainte-Anne, le New-York Times, célèbre pour ses photos, expose. Dans ce qui sont à l’origine de petites chapelles on retrouve différents sujets du quotidien : le 11 septembre, les stars du XXIème siècle, la guerre en Irak… L’agencement est si fluide qu’on en oublie la nature cutuelle du lieu.

Un peu plus loin, dans l’Eglise des Trinitaires, Wang Quingsong présente une fresque de 42 mètres de long, « L’Histoire des monuments ». Né d’un vrai travail artistique qui a mobilisé beaucoup de moyens et de nombreuses personnes, le rendu pour le moins atypique est totalement séduisant et invite à la rêverie.

En passant par le théâtre antique et les Arènes, on peut pousser la promenade jusqu’au Parc des Ateliers. Dans ce lieu improbable sont réunies plusieurs expositions dont une particulièrement intéressante qui rassemble des artistes qui réfléchissent et s’interrogent sur la photographie à l’ère de Google images et d’internet.

Mon coup de cœur ne concerne pas la photo mais les affiches de Michel Bouvet pour les Rencontres. On les trouve toutes réunies dans une exposition au même endroit. Ses petits dessins aux crayons de couleur recréent un univers familier et apaisant.

Pour les plus courageux, on peut voir d’autres œuvres du même à l’Abbaye de Montmajour, à 3 km du centre. La route est belle et l’effort à vélo est récompensé par la beauté et la sérénité du lieu et du paysage.

Pour finir la journée, une balade aux jardins des Alyscamps dans le Sud de la ville ramène au calme. Rangées de cyprès et de tombeaux guident  dans une douce lumière jusqu’à une chapelle à la pierre claire.

Tout est là pour séduire : du soleil, des lauriers en fleurs et de la gaieté à chaque coin de rue !

F.