04 Nov

« Procès ivre » de Koltès : un cauchemar

Quelques temps avant l’écriture des pièces qui le rendront célèbres et qui resteront attachés à son nom, alors qu’il n’a que vingt-trois ans Koltès, marqué par ses récentes lectures de Dostoïevski, écrit Procès ivre. Reprenant les figures principales de Crime et Châtiment, il compose une variation à partir du roman et en saisit l’essence. Cauchemar du lecteur de Dostoïevski hanté par ses personnages et leurs dialogues ou cauchemar de Raskolnikov hanté par son geste meurtrier, le texte pourrait se lire comme un envers de l’œuvre qui a constitué son incitation première.

Lire la suite »
26 Août

« Crime et châtiment » de Dostoïevski – abîmes

En 1866 est publiée la première grande œuvre de Dostoïevski, Crime et châtiment. Grande, au sens premier d’ample, de longue, par rapport aux nouvelles ou au romans plus cours qui précèdent, mais grande aussi dans la mesure où elle est aussitôt perçue comme le chef-d’œuvre de l’auteur – avant d’être mise en balance par les autres grandes œuvres qui suivent, L’Idiot, Les Démons ou plus encore Les Frères Karamazov.

Lire la suite »
14 Mar

« Oncle Vania » de Tchekhov aux Amandiers

Alain Françon ne lésine pas sur les décors dans sa mise en scène d’Oncle Vania aux Amandiers ! Sur le plateau de la grande salle, il montre le passage des saisons grâce à de grands panneaux, illustrant le parc du domaine qui réunit tous les personnages de la pièce de Tchekhov. Prenant le temps de mettre en place leurs rapports sans les caricaturer, il offre une lecture juste du texte.

Lire la suite »