29 Août

« Paradiso » de José Lezama Lima – initiation au déchiffrement du monde

José Lezama Lima, poète, critique et romancier, est souvent désigné comme le « Proust cubain ». Un tel rapprochement se fait à la faveur de son premier roman Paradiso, incontournable de la littérature de son pays quoique censuré dès sa publication. En réalité, premier et dernier, de son vivant du moins, car ne paraîtra qu’après sa mort la suite de Paradiso, Oppiano Licario, œuvre inachevée. Auteur à œuvre unique, mis à part ses poèmes et ses articles dans les revues culturelles cubaines, qui brassent les littératures étrangères, il déploie dans ce roman innervé d’autobiographie, dans lequel le « je » surgit parfois à la place du « il », toute une perception du monde, profondément poétique.

Lire la suite »
22 Juin

« Contre Sainte-Beuve » de Proust [extrait]

Préface Chaque jour j’attache moins de prix à l’intelligence. Chaque jour je me rends mieux compte que ce n’est qu’en dehors d’elle que l’écrivain peut ressaisir quelque chose de nos impressions, c’est-à-dire atteindre quelque chose de lui-même et la seule matière de l’art.

Lire la suite »
21 Juin

« Contre Sainte-Beuve » de Proust

1908, Proust a renoncé à écrire La Recherche. Malgré la fièvre et la fatigue, il rédige pour Le Figaro un article, « Contre Sainte-Beuve », qui prend la forme d’une « conversation avec maman », et devient finalement un essai conséquent sur la littérature, et plus encore, un embryon du livre qu’il décide de reprendre après cette expérience. Aux reproches adressées au critique littéraire, se mêlent ainsi dans cette œuvre inclassable les commentaires sur quelques grands auteurs, et une collection de souvenirs que l’on retrouve amplifiés dans A la Recherche du temps perdu.

Lire la suite »
12 Oct

« Les Soliloques de Mariette » d’après Albert Cohen

Mariette ? C’est la domestique des Deume, et surtout, celle qui a suivi Ariane d’Auble depuis son enfance jusqu’à sa vie d’épouse non-épanouie. Tirés textuellement du roman d’Albert Cohen, Belle du Seigneur, ses soliloques mêlent à ses petits soucis quotidiens le dessous des humeurs de sa maîtresse.

Lire la suite »
09 Oct

« Le Temps retrouvé » de Marcel Proust

Aussi attendu soit-il, le dernier tome d’A la recherche du temps perdu, Le Temps retrouvé, ne laisse encore rien présager de la révélation d’une vocation littéraire quand le narrateur reprend le cours de son récit.

Lire la suite »
22 Sep

« La Prisonnière » de Marcel Proust

Dans la progression qui a guidé le lecteur le long des premiers tomes de la Recherche, La Prisonnière marque un ralentissement, presque une pause. Il n’est plus question d’initiation mondaine ou de conquêtes amoureuses ; le cadre de la narration se réduit, ici, aux aléas sentimentaux du héros pour Albertine.

Lire la suite »
01 Sep

« Sodome et Gomorrhe » de Marcel Proust

Le quatrième tome d’A la recherche du temps perdu est connu pour être le plus sombre. Dès le titre, Sodome et Gomorrhe, le lecteur est renvoyé à la Bible et par là mis en garde. Le temps des jeunes filles en fleurs est déjà loin derrière lui et le héros découvre des vices qui décuplent sa possessivité d’origine.

Lire la suite »
10 Août

« Le Côté de Guermantes » de Marcel Proust

Le troisième tome d’A la recherche du temps perdu, Le Côté de Guermantes, est de loin le plus volumineux. Il est celui qui marque la sortie de l’enfance, et l’entrée progressive dans la sphère mondaine.

Lire la suite »
20 Juil

Le questionnaire dit « de Proust », par lui-même et par F.

Le questionnaire de Proust ? Vous l’avez forcément rencontré au détour d’une revue ou d’une interview un tant soit peu littéraire. L’invité s’attache à répondre aux questions qu’on lui pose  et le journaliste se fait toujours une joie de le voir se remuer les méninges dans tous les sens. Il faut dire que c’est un vrai travail d’introspection, auquel Proust s’est adonné par deux fois.

Lire la suite »