13 Juil

« LENZ » de Cornelia Rainer dans la Cour du Lycée Saint-Joseph – sans transcendance

Avignon 2016, beaucoup de pièces dites « d’après » entre Les Damnés d’après Visconti, Karamazov d’après Dostoïevski, 6 a.m.… d’après Hölderlin, 2066 d’après Bolaño, Les Âmes mortes d’après Gogol… Pour ce qui est de LENZ, mis en scène par Cornelia Rainer et présenté dans la Cour du Lycée Saint-Joseph, la mention est plurielle : d’après Lenz, Büchner et Oberlin. Trois sources – et en réalité plus – pour dresser le portrait de Jakob Lenz au moment de sa crise mystique. Un portrait en acte qui questionne la foi, mais sans transcendance.

Lire la suite »
12 Avr

« Le Voile de la Reine Mab » de Ruben Dario

La reine Mab, dans son char fait d’une seule perle, tiré par quatre coléoptères aux plastrons dorés et aux ailes de pierreries, chevauchant un rayon de soleil, se glissa par la fenêtre d’une mansarde où se trouvaient quatre hommes maigres, barbus et impertinents, en train de se lamenter comme de pauvres malheureux.

Lire la suite »
01 Fév

« Les Carnets de la maison morte » de Dostoïevski [extrait] – le théâtre des bagnards

Avant le lever du rideau, la salle présentait un spectacle étrange et animé. D’abord, la masse des spectateurs, écrasés, bousculés, pressés de tous côtés, le visage patient et bienheureux, attendant le début de la représentation. Dans les derniers rangs, des gens qui se démenaient les uns derrière les autres.

Lire la suite »
29 Nov

« Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke » d’Anne Teresa de Keersmaeker au T2G : ∅

Anne Teresa de Keersmaeker revient cette année au Festival d’Automne avec un spectacle inspiré d’un court texte du jeune poète Rilke, Le chant de l’amour et de la mort du cornette Christoph Rilke. Le spectacle était présenté au Théâtre de Gennevilliers pour quatre dates seulement, courues par les amateurs du travail de l’artiste.

Lire la suite »
09 Oct

« Encyclopédie de la parole – Suite n°2 » de Joris Lacoste au T2G : à l’écoute de la musique du monde

Avec Encyclopédie de la parole – Suite n°2, Joris Lacoste propose une nouvelle expérience artistique, au sens où l’entend John Dewey, dont la pensée est brandie comme étendard du T2G par Rambert qui dirige les lieux depuis 8 ans maintenant. Deuxième volet d’un travail au long cours, ce spectacle explore le langage ordinaire et essaie d’en dégager le caractère esthétique, de révéler la musique des bruits du monde, le chant des paroles quotidiennes, au-delà du brouhaha et du chaos.

Lire la suite »
22 Sep

« Gala » de Jérôme Bel aux Amandiers : spectacle de début d’année

L’été terminé, la saison théâtrale reprend et l’on passe du Festival d’Avignon au Festival d’Automne, d’une saison à l’autre et d’une programmation à l’autre, de la frénésie des trois semaines à la dilution des trois mois, qui brassent nécessairement plus d’artistes, plus de spectacles, plus de variété dans les formes et plus de spectateurs. A l’échelle d’un créateur aussi la transition est sensible, en l’occurrence ici Jérôme Bel, qui présentait Cour d’honneur dans la Cour d’honneur du Palais des Papes en 2013, et qui inaugure le Festival d’Automne avec Gala aux Amandiers de Nanterre avant d’aller avec ce spectacle à la Commune, au Théâtre de la Ville, puis à Pontoise et Trembley-en-France.

Lire la suite »
19 Juil

« Fugue » de Samuel Achache au Cloître des Célestins : gammes et arpèges

Alors que l’on entre dans la deuxième partie du Festival, que certains spectacles ne sont plus joués depuis bien longtemps, commence au Cloître des Célestins Fugue. Un spectacle de Samuel Achache qui mêle théâtre et musique grâce à des « acteurs-musiciens » et qui a valeur de divertissement – au sens noble –, le temps d’une soirée au Pôle Sud.

Lire la suite »
10 Mar

« Place du marché 76  » de Jan Lauwers au T2G

Après Jan Fabre et son fameux spectacle Le Pouvoir des folies théâtrales, créé en 1984 et recréé en 2012, le T2G accueille un autre Flamand, Jan Lauwers, qui présente avec la Needcompany Place du marché 76, joué pour la première fois en France lors du Festival d’Avignon 2013. A travers le récit de la vie d’un village, de l’été au printemps, les artistes proposent une fable sur la douleur et explorent sans pathos tous les moyens possibles de son expression sur scène.

Lire la suite »
03 Mar

« La Marche de Radetzky » de Joseph Roth

La Marche de Radetzky est le roman le plus célèbre de Joseph Roth, auteur autrichien du début du début du XXe siècle. Dans cette œuvre d’abord publiée en feuilletons, il rend compte du déclin de l’Empire austro-hongrois, de la bataille de Solferino à la mort de l’Empereur François-Joseph, deux ans après le début de la Première Guerre mondiale. Néanmoins ce n’est pas par l’Histoire avec un grand « H » que Roth illustre la fin de ce monde, de cette ère, mais au travers d’un prisme intime, en retraçant le parcours des hommes de trois générations d’une même famille, les Trotta. C’est par cette perspective qui s’attache aux détails les plus infimes qu’est donnée à percevoir avec humour et tendresse l’effondrement de l’Empire.

Lire la suite »
16 Déc

« Next Day » de Philippe Quesne aux Amandiers

N’ayant pas l’habitude de lire quoi que ce soit avant d’aller voir un spectacle, j’aurais cette fois dû être intriguée par les dates et horaires de Next Day, programmé dans le cadre du Festival d’Automne, simplement joué trois weekend-ends – un en novembre, deux en décembre – et à 19h30 au plus tard. Mais il a fallu attendre d’arriver aux Amandiers un samedi en fin de journée et y voir beaucoup d’enfants dans le hall pour qu’une idée me vienne, confirmée face au plateau de la salle amovible : Next Day est un spectacle qui implique des enfants, et même plus, qui implique uniquement des enfants. Avec eux, Philippe Quesne a conçu une création fraîche et ludique qui ouvre en douceur la réflexion sur l’avenir.

Lire la suite »