12 Juil

« Le Vivier des noms » de Novarina au Cloître des Carmes : La messe est dite

Dans le Cloître des Carmes, à la belle étoile, le grand prêtre Valère Novarina dit sa dernière messe, Le Vivier des Noms. Spectatrice de L’Acte inconnu, en 2007 – puis du Vrai Sang, quelques années plus tard – cette pièce avait alors constitué une première approche du théâtre contemporain, du moins non boulevardien et vaudevillesque, et a donc probablement joué un rôle majeur sur le choix des pièces ensuite effectué. Mais depuis 2007, sur sa scène, rien n’a changé – sauf son public, qui a vécu huit ans de théâtre pendant tout ce temps. Alors cette messe sera une messe d’enterrement et non de célébration ou d’eucharistie, une messe qu’il est nécessaire d’entendre, pour commencer le deuil.

Lire la suite »
02 Août

« Les Planches courbes » d’Yves Bonnefoy [extrait]

L’homme était grand, très grand, qui se tenait sur la rive, près de la barque. La clarté de la lune était derrière lui, posée sur l’eau du fleuve. A un léger bruit l’enfant qui s’approchait, lui tout à fait silencieusement, comprenait que la barque bougeait, contre son appontement ou une pierre. Il tenait serrée dans sa main la petite pièce de cuivre.

Lire la suite »
11 Juin

« Cendrillon » de Joël Pommerat aux Ateliers Berthier

Aux Ateliers Berthier est reprise la Cendrillon de Joël Pommerat, « spectacle pour tous, à partir de 8 ans ». Cette information apparemment mineure doit être constamment gardée à l’esprit pour prendre la pleine mesure de cette création. Avec elle, le metteur en scène nous offre une très belle réécriture du conte et une œuvre scénique d’une qualité rare pour un spectacle jeune public.

Lire la suite »
18 Nov

« Le Vrai Spectacle » de Joris Lacoste au T2G

Derrière le titre prometteur et plutôt prétentieux de la dernière création de Joris Lacoste, se cache une expérience originale d’hypnose collective. Le Vrai Spectacle s’inscrit dans une réflexion de l’artiste sur cet état de demi-conscience, qui a déjà connu quelques réalisations. Ici, l’imaginaire de chacun devient le lieu d’un spectacle intime et onirique.

Lire la suite »
22 Jan

« Le Vrai Sang » de Novarina à l’Odéon

« Quand on aime on ne compte ». Le guichetier de l’Odéon a bien raison, quand on aime Novarina, on peut bien endurer deux heures et demie de spectacle. Après sa découverte il y a trois ans à la Colline, ce sont de vraies retrouvailles, de celles qui nous montrent que l’on ne change pas tant que ça.

Lire la suite »