12 Juin

« Les Carnets du sous-sol » de Dostoïevski [extrait]

3. Parce que, chez ceux qui savent se venger, ou qui savent se défendre, en général – comment cela se passe-t-il ? Eux, dès qu’ils sont possédés, disons par l’idée de vengeance, ils n’ont plus rien en eux que leur idée aussi longtemps qu’ils n’atteignent pas leur but.

Lire la suite »
27 Jan

« Une vie » de Maupassant

Outre les nouvelles qui l’ont fait connaître dans le monde littéraire et qui l’ont rendu célèbre auprès du grand public, Guy de Maupassant a écrit quelques romans dont les plus connus sont Une vie, Bel-Ami et Pierre et Jean. Une vie, le premier auquel il se consacre, l’occupe pendant près de six ans au cours desquels le projet a été abandonné à plusieurs reprises avant d’être mené à bout, au point que l’auteur lui-même a fini par être exaspéré par son héroïne, Jeanne. Exemplaire du réalisme tel qu’il est conçu en tant que mouvement littéraire au XIXe siècle, cette œuvre fait concurrence à celle de Flaubert, maître de Maupassant, qui voulait avec Madame Bovary écrire « un livre sur rien ». Le disciple surpasse le maître dans ce projet, car la vie misérable d’une jeune fille dans la campagne normande n’est pas élevée au rang de symbole comme l’est celle d’Emma. Cette réduction du sujet au minimum par Flaubert avait pour but de focaliser entièrement l’attention sur le style, capable de transcender n’importe quelle matière, ce que démontre bien cette œuvre de Maupassant.

Lire la suite »
21 Sep

« Intérieur » de Maurice Maeterlinck [extrait]

[…] MARIE – Grand-père, ne le dites pas ce soir !… LE VIEILLARD – Tu perds courage aussi… Je savais bien qu’il ne fallait pas regarder. J’ai près de quatre-vingt-trois ans, et c’est la première fois que la vue de la vie m’a frappé. Je ne sais pas pourquoi tout ce qu’ils font m’apparaît si étrange et si grave…

Lire la suite »
20 Juil

Le questionnaire dit « de Proust », par lui-même et par F.

Le questionnaire de Proust ? Vous l’avez forcément rencontré au détour d’une revue ou d’une interview un tant soit peu littéraire. L’invité s’attache à répondre aux questions qu’on lui pose  et le journaliste se fait toujours une joie de le voir se remuer les méninges dans tous les sens. Il faut dire que c’est un vrai travail d’introspection, auquel Proust s’est adonné par deux fois.

Lire la suite »