12 Jan

« Le Canard sauvage » d’Henrik Ibsen à la Colline

Le Canard sauvage est un drame d’Henrik Ibsen, un texte d’une telle puissance qu’il rend presque indifférente la mise en scène qui le met en œuvre. Celle de Stéphane Braunschweig, loin de s’imposer à la pièce, n’est ni une réappropriation, ni une relecture qui poserait un nouveau regard sur l’œuvre. Avec Alexandre de Dardel à la scénographie et Claude Duparfait sur scène, deux de ses collaborateurs les plus fidèles, il propose un spectacle d’une apparente neutralité, presque déroutante, dont la plus grande qualité est de laisser une large place au texte d’Ibsen.

Lire la suite »
19 Sep

« Six personnages en quête d’auteur » d’après Luigi Pirandello à la Colline

Stéphane Braunschweig reprend à la Colline le spectacle qu’il a présenté cet été au Cloître des Carmes, dans le cadre du Festival d’Avignon, Six personnages en quête d’auteur. Cette adaptation d’après Luigi Pirandello, comme il la caractérise, modernise le propos et rééquilibre les rôles entre les différents personnages. Néanmoins, ce qui pourrait sembler prometteur se révèle très décevant.

Lire la suite »
03 Juin

« Des arbres à abattre » d’après Thomas Bernhard à la Colline

Claude Duparfait et Célie Pauthe nous présentent à la Colline un « projet », d’après le roman de Thomas Bernhard, Des arbres à abattre, sous-titré « Une irritation ». Ce texte dresse une critique acerbe de la société viennoise d’après-guerre, à travers le discours intérieur d’un narrateur-personnage profondément amer. L’écriture en spirale de Bernhard est un défi posé à la scène, relevé avec audace et élégance.

Lire la suite »
29 Mar

« Se trouver » de Luigi Pirandello à la Colline

A la Colline, un cocktail savoureux est annoncé par l’apposition de trois noms : Stanislas Nordey met en scène Se trouver de Luigi Pirandello et fait appel à Emmanuelle Béart pour le premier rôle. Ce parfait mélange sur le papier suscite une déception à la hauteur de nos attentes – très élevées, il faut le dire. Pour l’expliquer on hésite entre la scénographie, la direction des comédiens et le texte lui-même.

Lire la suite »
18 Jan

« Salle d’attente » de Krystian Lupa à la Colline

Etrange sentiment que suscite Lupa avec Salle d’attente. Comment une bande constituée de drogués, de SDF, de sidaïques, de prostituées et de schizophrènes peut-elle nous donner envie de retourner dans la salle après l’entracte ? avec même une pointe d’enthousiasme ? Sans doute grâce à la poésie et à la tendresse qui émanent de leur détresse, grâce au jeu irréprochable des comédiens et grâce au talent du metteur en scène polonais.

Lire la suite »
01 Juil

« Que faire ? (Le Retour) » de Jean-Charles Massera et Benoît Lambert à la Colline

Que faire ? (Le Retour) est une sorte de fable contemporaine. Ce sont deux jeunes vieux qui découvrent la philosophie, l’art et la politique, comme par hasard. La curiosité, l’affolement, l’excitation et l’ivresse du savoir s’empare d’eux et les entraîne dans une quête du sens qui commence autour de la table de leur cuisine.

Lire la suite »
28 Oct

« Le Père Tralalère » de Sylvain Creuzevault à la Colline

C’est obscène : à la fois au-delà de la scène et cru. Ça commence avec un repas de mariage, où un tas de banalités sont dites et échangées, et ça finit dans un bain de sang. Entre temps, se sont déroulés plusieurs repas, et les échanges ont progressivement été minés de l’intérieur. Dans cette évolution, les personnages changent, vieillissent et le voile de l’hypocrisie se lève.

Lire la suite »