25 Sep

« Les Frères Karamazov, par MM. Jacques Copeau et Jean Croué (d’après Dostoïevski) au Théâtre des Arts », Jacques Rivière

Des mille raisons qui semblaient rendre impossible la transcription dramatique des Frères Karamazov, voici, je pense, la plus grave : l’abondance extraordinaire du roman est un des éléments essentiels de sa beauté ; il ne serait pas ce qu’il est, un des plus accablants chefs-d’œuvre de la littérature, s’il avait cent pages de moins.

Lire la suite »
26 Août

L’école du Grand Meaulnes à Epineuil le Fleuriel

Rien de mieux qu’un temps de septembre pour se plonger dans l’ambiance merveilleusement reconstituée du Grand Meaulnes. Dans le village d’Epineuil le Fleuriel la maison des Fournier, l’école et la mairie sont restées inchangés. La visite mêle, comme l’auteur l’avait fait, mémoire et imagination.

Lire la suite »