12 Déc

« Le Relèvement de l’Occident : Blancrougenoir » de la Compagnie De KOE – pied de nez à trois mains

Il y a deux ans, la compagnie flamande De KOE s’était unie avec les tg STAN pour proposer My Dinner with André, d’après le scénario de Louis Malle. Ce travail commun était motivé par le partage de mêmes principes de création, tels que l’adresse au public ou la remise en jeu constante d’un semblant d’illusion. Cet hiver, les membres de De KOE reviennent seuls à la Bastille pour présenter Le Relèvement de l’Occident. Avec ce long spectacle en trois parties, les comédiens prétendent mettre fin au sentiment morose suscité par les désillusions de l’époque, et rendre l’être humain sa raison d’être. Ce projet ambitieux est le premier pied de nez d’une longue série, grâce à laquelle est moins décrypté notre monde contemporain que célébré le théâtre lui-même.

Lire la suite »
05 Déc

« The Ventriloquists Convention » de Gisèle Vienne aux Amandiers : l’étrangeté de l’étranger en soi

Quelques mois après This Is How You Will Disappear, Gisèle Vienne, artiste associée au Théâtre Nanterre-Amandiers depuis presque un an, y présente cette fois The Ventriloquists Convention dans le cadre du Festival d’Automne. Point de forêt ni de brume inquiétante dans ce spectacle, dont le texte est signé par Dennis Cooper, son acolyte depuis onze ans, mais tout de même de multiples formes d’étrangetés et de troubles produites par la présence sur scène de marionnettes – qui inscrit le spectacle dans la lignée de Jerk – mais aussi de ventriloques. Suivant un parcours du rire aux larmes, le spectacle propose une enquête sur l’intime et sur notre rapport à la mort.

Lire la suite »
13 Oct

« Las Ideas » de Federico León au Théâtre de la Bastille : théâtre et technologie

A l’occasion du Festival d’Automne, Federico León met à nu son processus de création artistique avec Las Ideas, présenté dans la petite salle du Théâtre de la Bastille. En compagnie de Julián Tello sur scène, le metteur en scène argentin prend son propre travail pour objet de réflexion et en propose une approche documentaire, la plus proche qui soit de la réalité, questionnant ainsi ses limites avec la fiction. Sans aucune prétention et avec beaucoup d’humour, son spectacle invite à une réflexion sur la représentation et sur les emplois artistiques de la technologie qui nous entoure.

Lire la suite »
06 Déc

« Macbeth » de Shakespeare au Théâtre du Soleil

A l’occasion des cinquante ans de la troupe qu’elle a fondée en 1964, Ariane Mnouchkine propose après plusieurs années de création une mise en scène de Macbeth. Ce choix d’une pièce de Shakespeare permet de ressaisir l’histoire du Théâtre du Soleil, ponctuée par plusieurs des œuvres de cet auteur, Le Songe d’une nuit d’été en 1968, puis Richard II, La Nuit des rois et Henry IV entre 1981 et 1984. Néanmoins, ce nouveau spectacle ne s’inscrit pas uniquement dans la continuité de tant d’années, mais aussi en rupture, en laissant de côté l’esthétique qui a fait la renommée de cette troupe universellement connue, inspirée par les sources du théâtre oriental, notamment le Nô et le Kabuki japonais ou le Kathakali indien. Nourrie au contraire de références contemporaines, cette mise en scène s’efforce à tous prix de représenter la pièce de Shakespeare, au sens propre, de donner un équivalent visuel à ce drame monumental.

Lire la suite »
30 Oct

Tartuffe, de Molière à Murnau

Tartuffe est l’un des personnages de Molière les plus connus, au point que le nom propre est devenu nom commun par antonomase : on dit d’un homme hypocrite qu’il est un Tartuffe, comme on dit d’un libertin que c’est un Don Juan. Caché derrière son masque de faux dévot, Tartuffe est un être déroutant, insaisissable, qui en plus de servir à dénoncer les vices qui sont les siens par le détour de la fiction, permet de mener une réflexion sur l’art, que ce soit le théâtre avec Molière, ou le cinéma avec Friedrich Whilelm Murnau, qui s’inspire de la pièce pour un court film muet de 1925.

Lire la suite »
25 Jan

« La Vie est un rêve » de Calderón au Théâtre 71

Avec La Vie est un rêve, Jacques Vincey nous livre une nouvelle mise en scène magnifique dont il a le secret. Partant de la récente traduction du texte de Calderón par Denise Laroutis, il monte un spectacle à la fois fidèle et audacieux, classique et contemporain. Cet équilibre du juste et du séduisant, caractéristique de son travail, lui permet de s’emparer avec intelligence de monuments du patrimoine théâtral et de les offrir à la perception des spectateurs, réjouis.

Lire la suite »
22 Jan

« Le Vrai Sang » de Novarina à l’Odéon

« Quand on aime on ne compte ». Le guichetier de l’Odéon a bien raison, quand on aime Novarina, on peut bien endurer deux heures et demie de spectacle. Après sa découverte il y a trois ans à la Colline, ce sont de vraies retrouvailles, de celles qui nous montrent que l’on ne change pas tant que ça.

Lire la suite »
12 Mai

« La Vie est un songe » de Calderón par William Mesguisch

Sur fond de tragédie grecque, mélangez intrigue politique et passions amoureuses aux couleurs d’Espagne. Ajoutez une pincée de fantaisie moderne et cuisez le tout un bon moment. Vous obtiendrez une mixture subtile et explosive, autrement dit, une mise en scène fidèle et une revisitation dynamisante du chef d’œuvre de Calderón.

Lire la suite »