08 Juil

« Les Faux-Monnayeurs » de Gide – la médaille et son revers

Gide dit des Faux-Monnayeurs qu’ils sont son premier roman. Ce faisant il distingue nettement cette œuvre de ses précédentes, qualifiées de soties ou de récits. La différence majeure avec ces derniers est qu’il ne s’inspire pas cette fois de son expérience autobiographique, mais qu’il assume que son œuvre relève de la fiction. Une fiction d’autant plus sensible qu’elle joue avec les codes du romanesque pour mieux les désamorcer, qu’elle se met elle-même en scène par de multiples mises en abyme, au point que le roman en vient à tisser une réflexion sur lui-même, à une période cruciale de son évolution à l’époque moderne.

Lire la suite »
13 Jan

« Autre rivages – Autobiographie » de Vladimir Nabokov

L’œuvre de Vladimir Nabokov, Autres rivages, est sous-titrée « Autobiographie ». Le geste qui préside à ce montage de textes est celui de la réécriture : du français à l’anglais, le récit de son enfance russe retrouve finalement sa langue d’origine alors que l’auteur vit aux Etats-Unis. Dans cette autobiographie, moins chronologique que thématique, l’auteur part à la recherche des motifs qui ont structuré sa vie, marquée par la rupture de l’exil. Pourtant, c’est moins le texte lui-même que son commentaire par l’auteur, le paratexte, qui révèle sa véritable personnalité.

Lire la suite »
04 Sep

La maison de Gide à Cuverville

La maison de Gide à Cuverville est aujourd’hui une propriété privée. Cela n’empêche pas ses habitants d’offrir aux plus volontaires une visite qui restitue l’histoire de la maison et le séjour qu’y fit l’auteur chez sa femme, Madeleine Rondeaux.

Lire la suite »