04 Juin

Dostoïevski, entre l’art et la science – Dmitri Merejkowski

Pour certains lecteurs, Dostoiewsky sera toujours un talent cruel, et rien autre que cruel. C’est qu’en effet il place ses héros dans des situations sans issue et se plaît à les soumettre à toutes sortes d’épreuves. C’est à travers des abîmes de déchéance morale, et toutes les tortures de l’esprit, qu’il les mène au crime, au suicide, à l’idiotie, à la fièvre chaude et à la démence.

Lire la suite »
12 Avr

« Le Voile de la Reine Mab » de Ruben Dario

La reine Mab, dans son char fait d’une seule perle, tiré par quatre coléoptères aux plastrons dorés et aux ailes de pierreries, chevauchant un rayon de soleil, se glissa par la fenêtre d’une mansarde où se trouvaient quatre hommes maigres, barbus et impertinents, en train de se lamenter comme de pauvres malheureux.

Lire la suite »
09 Oct

« Encyclopédie de la parole – Suite n°2 » de Joris Lacoste au T2G : à l’écoute de la musique du monde

Avec Encyclopédie de la parole – Suite n°2, Joris Lacoste propose une nouvelle expérience artistique, au sens où l’entend John Dewey, dont la pensée est brandie comme étendard du T2G par Rambert qui dirige les lieux depuis 8 ans maintenant. Deuxième volet d’un travail au long cours, ce spectacle explore le langage ordinaire et essaie d’en dégager le caractère esthétique, de révéler la musique des bruits du monde, le chant des paroles quotidiennes, au-delà du brouhaha et du chaos.

Lire la suite »
21 Juin

« Contre Sainte-Beuve » de Proust

1908, Proust a renoncé à écrire La Recherche. Malgré la fièvre et la fatigue, il rédige pour Le Figaro un article, « Contre Sainte-Beuve », qui prend la forme d’une « conversation avec maman », et devient finalement un essai conséquent sur la littérature, et plus encore, un embryon du livre qu’il décide de reprendre après cette expérience. Aux reproches adressées au critique littéraire, se mêlent ainsi dans cette œuvre inclassable les commentaires sur quelques grands auteurs, et une collection de souvenirs que l’on retrouve amplifiés dans A la Recherche du temps perdu.

Lire la suite »
08 Août

« Mémoires d’Hadrien » de Marguerite Yourcenar

Marguerite Yourcenar doit sa réputation mondiale à ses Mémoires d’Hadrien, roman biographique consacré à la vie de l’empereur romain qui a régné au IIe siècle après JC. En érudite, elle collecte toutes les sources qu’elle peut pour reconstituer cette vie – textes, sculptures, lieux… – et y ajoute sa propre sensibilité dans une écriture qui la rapproche de son personnage. Leurs deux voix se mêlent ainsi sans se confondre et permettent d’esquisser une vie à partir de ses vestiges.

Lire la suite »
11 Juil

« Mon nom est Rouge » d’après Orhan Pamuk par la Compagnie Papierthéâtre

Comme l’indique le nom de la compagnie, Mon nom est Rouge relève du théâtre de papier. Ce genre hybride, proche des marionnettes, convient particulièrement à l’adaptation d’un roman aussi foisonnant que celui d’Orhan Pamuk. On a là un spectacle très fin, qui conduit dans les méandres de l’Istanbul du XVIe siècle.

Lire la suite »
13 Déc

« Le Naufragé » de Thomas Bernhard

Un an avant Des arbres à abattre, Thomas Bernhard publie Le Naufragé, en 1983. Ce roman remarquable par son style extrêmement singulier, fondé sur le motif du ressassement, place en son cœur le pianiste Glenn Gould. Cet artiste canadien exactement contemporain de l’auteur autrichien, célèbre pour ses interprétations des Variations Goldberg de Bach, lui sert de point de départ à une réflexion sur la quête destructrice de l’absolu en art.

Lire la suite »
19 Oct

« Le Neveu de Rameau » de Diderot mis en scène par Jean-Pierre Rumeau

Se peut-il ? Diderot aurait trouvé quelqu’un à la verve encore plus vive que la sienne ? Un paradoxe vivant comme il se plaît à en dépeindre dans tous ses écrits ? Oui, et cet énergumène n’est autre que le neveu de Rameau, du Rameau.

Lire la suite »
14 Avr

Expo « Sainte Russie » au Louvre

A l’occasion de l’année franco-russe, le Louvre consacre une riche exposition à l’art sacré de Russie de la fin du Xème siècle au règne de Pierre Legrand. Au-delà d’une commune exposition, c’est un recueil de diversité exceptionnel qui réunit pour la première fois des œuvres restées jusque là dans leur pays d’origine.

Lire la suite »