08 Mar

« Toujours la tempête » de Peter Handke aux Ateliers Berthier – Le souffle épique de la mémoire

Alain Françon réunit autour de lui les comédiens qui lui sont chers pour sa dernière création, présentée aux Ateliers Berthier de l’Odéon. Toujours la tempête, texte de Peter Handke publié en 2012, est un récit épique qui touche à la mémoire et à l’histoire, à la traversée de la Deuxième Guerre mondiale par une famille de Slovènes de Carinthie, reconstituée par leur descendant, Peter Handke lui-même devenu narrateur, qui rend vie aux morts. Les 3h30 de spectacle sont portées par les comédiens, dirigés avec une précision qui les tient à distance de toute emphase, et dans une simplicité scénique qui focalise l’attention sur leur jeu et sur le texte.

Lire la suite »
26 Mar

« Solness le constructeur » d’Henrik Ibsen à la Colline

Les mises en scène d’Alain Françon donnent toujours la garantie d’un spectacle léché qui met particulièrement bien en lumière les enjeux des plus grandes pièces du répertoire classique. Après avoir monté Samuel Beckett ou encore Anton Tchekhov ces dernières années, il s’est récemment attaqué à la pièce d’Henrik Ibsen, Solness le constructeur, présentée en ce moment à la Colline.

Lire la suite »
14 Mar

« Oncle Vania » de Tchekhov aux Amandiers

Alain Françon ne lésine pas sur les décors dans sa mise en scène d’Oncle Vania aux Amandiers ! Sur le plateau de la grande salle, il montre le passage des saisons grâce à de grands panneaux, illustrant le parc du domaine qui réunit tous les personnages de la pièce de Tchekhov. Prenant le temps de mettre en place leurs rapports sans les caricaturer, il offre une lecture juste du texte.

Lire la suite »
15 Juin

« Fin de partie » de Beckett au théâtre de la Madeleine

La mise en scène d’Alain Françon de Fin de partie de Beckett est tout simplement juste. Il n’y a pas de parti-pris, de choix transcendants ou d’interprétation révolutionnaire. Il y a simplement Hamm, Clov, Nagg et Nell sur scène, les objets indiqués par Beckett, et son texte, mis à l’honneur par ce souci de fidélité.

Lire la suite »