Dialogue dramaturgique autour de « En miettes »

22 Mar

« En miettes » en scène

Après sa création en janvier 2017 dans l’Oise, En miettes a été programmé deux semaines au Théâtre de Belleville, du 7 au 18 mars. Deux ans après nos premiers échanges dramaturgiques avec Laura, en février 2015, le spectacle a donc vu le jour et a été soumis au regard des spectateurs – certains désireux de découvrir le projet dont ils entendaient parler depuis longtemps, d’autres entraînés par le bouche-à-oreille, et même quelques-uns venus là par l’effet du hasard, peut-être.

Lire la suite »
15 Fév

Scénographies en miettes

Maintenant que le travail d’adaptation des deux œuvres de Ionesco est à eu près au point, qu’on a un texte à peu près en place – même s’il va, et qu’il doit, encore bouger avec les répétitions, le rapport des comédiens avec lui, qu’il va s’enrichir de ce qu’ils vont chacun apporter –, est venu le temps de penser la scénographie, l’organisation des significations sur le plateau, qui relève encore pleinement de la dramaturgie même si elle ne relève plus seulement des mots, mais prend en compte toutes les dimensions du spectacle – l’espace, les corps, les matières, les objets, les lumières, les sons, les déplacements, les gestes…

Lire la suite »
15 Déc

Première lecture d’En miettes, ou de la page à la table

Un lundi ensoleillé de fin novembre, le rendez-vous était donné à la Cartoucherie de Vincennes, et plus précisément au Théâtre de la Tempête, pour une lecture collective d’En miettes. Pour la première fois, toutes les personnes liées à ce projet se sont réunies, retrouvées ou rencontrées. Les six comédiens auxquels Laura a pensé pour donner chair à ses personnages et nous deux avons formé un groupe jusque-là théorique. Un groupe dans lequel les énergies singulières, toutes très fortes et très belles, vont devoir se conjuguer pour porter ce spectacle, encore à l’état de création mais déjà prometteur.

Lire la suite »
01 Déc

Images en miettes

Toutes ces images éclectiques qui reviennent avec insistance chaque fois que je lis En miettes, l’adaptation de Laura Mariani d’après Jacques ou la Soumission et Journal en miettes de Ionesco… _____ « Il y a aussi Sacha en fond de scène, laissée dans un coin. Elle est dans une boîte en plexiglas et joue avec une petite poupée. Pendant la scène qui suivra, elle écrira sur la vitre : « On ne peut m’empêcher de respirer. Ce serait me tuer que de ne pas m’aimer. »

Lire la suite »
08 Sep

« En miettes », V1

Après plusieurs mois de lectures et de travail chacune de notre côté, est enfin venu le moment de  croiser nos regards sur un même objet, En miettes. Ce titre désigne le texte écrit par Laura à partir des œuvres de Ionesco, Jacques ou la soumission et Journal en miettes. Le geste d’adaptation a enfin eu lieu, et il a suscité une lecture à la loupe, puis un long dialogue, au cours duquel on a retrouvé l’enthousiasme qui avait présidé à notre premier rendez-vous.

Lire la suite »
10 Août

Extraits en miettes des « Notes et contre-notes » de Ionesco

Les Notes et contre-notes ne sont pas une œuvre de Ionesco mais un recueil de documents, d’articles et de conférences qui portent sur son théâtre. Son propos prend la forme de déclarations qui suivent le cours de ses pensées ou de réponses à des journalistes lors d’entretiens, et l’ensemble se constitue au gré des débats, sans structure autre que celle du temps.

Lire la suite »
27 Mai

Extraits en miettes du « Journal » de Ionesco

Récits de rêves, opinions, souvenirs, réflexions morales, notes sur la littérature : ce Journal en miettes n’est pas un journal habituel, où seraient consignés, au jour le jour, les événements d’une vie. C’est, en quelque sorte, à une entreprise contraire que se livre ici Eugène Ionesco : raconter, non pas chaque jour ce qui arrive, mais chaque jour ce qui n’arrive pas. Un homme cherche à surmonter la crise permanente qu’est la pensée de la vie et de la mort, à résoudre les interrogations, à triompher de l’angoisse, à y voir clair, et note ses obsessions, ses doutes, ses refus. L’enfance resurgit dans le présent, les images oniriques recouvrent soudain le réel, le passé se confond avec l’avenir : peu à peu, miette par miette, se reconstitue une chronologie intérieure au-delà de la chronologie, au-delà du portrait les silences, les mystères, comme le négatif d’un homme et d’une œuvre.

Lire la suite »
22 Avr

Jiminy Cricket

Nouveau rendez-vous avec Laura après lui avoir donné mes notes sur Jacques ou la Soumission et L’Avenir est dans les œufs. Alors qu’elle travaille en ce moment Journal en miettes, elle me fait remarquer que j’ai tendance à proposer une lecture manichéenne de la pièce, avec Jacques et Roberte d’un côté et leurs familles de l’autre. Elle me dit qu’elle voudrait sortir de cette logique qui distingue et sépare trop clairement personnages positifs et personnages négatifs, et qu’elle préfèrerait reléguer le jugement en spectateur, en entretenant une ambigüité. Pour appuyer sa pensée, elle me lit un extrait du Journal :

Lire la suite »
17 Avr

Notes et contre-notes sur « L’Avenir est dans les œufs » (2/2)

Jacques père s’extrait aussitôt de ce mode comparatif, concurrentiel sans cesse mis en place par les Robert, et annonce qu’il a une déclaration solennelle à faire. Deux groupes se forment alors, les Jacques d’une part et les Robert d’un autre, mais ces derniers sont placés à l’arrière-plan, ce sont les Jacques que l’on va entendre, mises à part les réponses dociles de Roberte de temps à autres : « Oui, papa, oui, maman… ».

Lire la suite »
17 Avr

Notes et contre-notes sur « L’Avenir est dans les œufs » (1/2)

Alors que Jacques ou la Soumission est sous-titrée par ce que l’on peut lire comme une contre-indication, « Comédie naturaliste », la suite, L’Avenir est dans les œufs, est sous-titrée « Ou il faut de tout pour faire un monde ». On retrouve là un proverbe comme ceux qui donnent leurs titres à certaines pièces de Musset

Lire la suite »