11 Juil

« Zelda F. (ou l’incroyable vie de Zelda Fitzgerald) » par la Compagnie Benarso

Zelda Fitzgerald est le genre de femme qui fascine, à la Grace Kelly ou à l’Isadora Duncan. Femme de, elle vit dans l’ombre de son mari dont le destin est indissociable. Retracer sa vie de sa jeunesse à sa mort revient donc à revenir sur les déboires du couple le plus célèbre du début du XXème siècle, aux Etats-Unis et en Europe.

Les témoignages fusent sur la jeune Zelda dans sa ville d’Alabama. Bénédicte Dessombz multiplie les postures et les tons pour faire entendre plusieurs voix autour de ce personnage, digne d’un bon roman à rebondissements. Ambition, souffrances psychologiques, excès, histoires passionnées… Tous les ingrédients sont là.

Avec de petits moyens et une énergie folle, la comédienne prend tous les masques pour nous raconter cette vie hors du commun. Elle comble elle-même la petitesse de ses moyens et reste imperturbable quoique les régisseurs lumières fassent de leurs spots. Puisque seule sur scène, elle s’adresse au public qui passe un bon moment, égayé par de la musique jazz et des paillettes.

F.

Laisser un commentaire